FUTU.RE de Dmitri Glukhovsky

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 10.0/10 (1 vote pris en compte)

9782841727292FSJan est un immortel faisant partie de la phalange. Son rôle, dans une Europe où l’immortalité est devenue monnaie courante, est de participer à la condamnation des parents qui ne respectent pas la règle du jeu. En effet, avec l’immortalité vient nécessairement des règles drastiques en terme de population, au risque dans le cas contraire de ne pas être en mesure de subvenir aux besoins de tous. Donc pour toute naissance déclarée, un choix doit être fait et le père ou la mère se verra condamner à vieillir à nouveau.

Cette brigade d’immortels est composée exclusivement d’enfants nés d’un nom respect de la loi, des enfants élévés en orphelinat et préparé à devenir les bourreaux de demain.

Jan se satisfait de cette vie bien qu’il espère monter quelques échelons, alors quand un sénateur, Erich Schreyer, lui propose de se débarrasser d’un activiste de la vie, Jésus Rocamora, il n’hésitera pas longtemps.

J’ai espéré qu’un jour on me libérerait, que je cesserais d’y retourner les nuits où je ne m’assomme pas à coups de narcotiques. Cela ne doit-il pas un jour s’estomper, se flétrir, crever ? Il ne peut tout de même pas rester en moi et moi en lui pour l’éternité !

Lire de la SF russe (parlons de dystopie pour être plus précis) n’est pas si fréquent, alors quand j’ai eu entre les mains ce titre, et quand j’ai lu le quatrième, je n’ai pas hésité à me lancer dans la lecture… Cette histoire d’immortalité, de surpopulation est bien menée, de bout en bout. La description d’une société totalement deshumanisée, privilégiant le paraître à la filiation, prête à tous les sacrifices pour garder son pouvoir. Cette dystopie nous plonge dans une société qui bien que censée avoir atteint une forme de plénitude est finalement plus violente que jamais

La filiation n’est donc possible que par sacrifice mais de moins en moins d’européens respectent la règle du jeu, certaines zones étant complètement au main de ces rebelles d’un nouveau genre. Pour contrer cette dérive, les enfants des contrevenants sont transformés en bête humaine dans des orphelinats où rien ne leur sera épargné. Mais, de par ces rencontres, 717 alias Jan se retrouvera pris dans une étrange toile et c’est à travers ses yeux souvent haineux que nous découvriront une Europe qui sombre petit à petit dans une nouvelle forme de fascisme…

Le récit est entraînant, les propos tenus par Jan sont souvent durs, empreint d’une nouvelle forme de racisme… Bien entendu, cette immortalité n’est pas cantonné à l’Europe, et du côté des américains, elle se gagne à la méritocratie… Plus difficile est de comprendre ce qui se passe en Russie ou encore sur les plaques asiatiques et africaines… Si ce n’est que la fuite se fait plutôt vers l’Afrique.

Un roman que j’ai trouvé de très grande qualité et qui m’a donné une bonne baffe…

Et je vous laisse découvrir la fin…

L’Atalante (Septembre 2015) – 725 pages – 27.00€ – 9782841727292FS.gif
Couverture
: Leraf
Titre Original : Будущее (2013)
Traduction : Denis E. Savine

Dans un avenir pas si lointain… l’humanité a su manipuler son génome pour stopper le processus de vieillissement et jouir ainsi d’une forme d’immortalité. L’Europe, devenue une gigapole hérissée de gratte-ciel où s’entasse l’ensemble de la population, fait figure d’utopie car la vie y est sacrée et la politique de contrôle démographique raisonnée. La loi du Choix prône que tout couple qui souhaite avoir un enfant doit déclarer la grossesse à l’État et désigner le parent qui devra accepter l’injection d’un accélérateur métabolique qui provoquera son décès à plus ou moins brève échéance. Une mort pour une vie, c’est le prix de l’État providence européen. Matricule 717 est un membre de la Phalange qui débusque les contrevenants. Il vit dans un cube miteux de deux mètres d’arête et se contente du boulot de bras droit d’un commandant de groupe d’intervention. Un jour, pourtant, le destin semble lui sourire quand un sénateur lui propose un travail en sous-main : éliminer un activiste du parti de la Vie, farouche opposant à la loi du Choix et au parti de l’Immortalité, qui meance de briser le statu quo séculaire

Le Livre de Poche (27 mars 2019) – 960 pages – 10.40€ –
9782253820109

L’humanité sait désormais stopper le processus de vieillissement et jouit ainsi d’une forme d’immortalité. L’Europe, devenue une gigapole hérissée de gratte-ciel où s’entasse l’ensemble de la population, fait figure d’utopie car la vie y est sacrée et la politique de contrôle démographique raisonnée grâce à la loi du Choix. Tout couple qui souhaite avoir un enfant doit déclarer la grossesse à l’État et désigner le parent qui devra accepter l’injection d’un accélérateur métabolique, lequel provoquera son décès à plus ou moins brève échéance. Une mort pour une vie, c’est le prix de l’État-providence européen.

Matricule 717 est un membre de la Phalange qui débusque les contrevenants. Un jour, un sénateur lui propose un travail en sous-main : éliminer un activiste du parti de la Vie, farouche opposant à la loi du Choix et au parti de l’Immortalité, qui menace de briser un statu quo séculaire.

FUTU.RE de Dmitri Glukhovsky, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *