Poupées de Jean Mazarin

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

poupees01

Face a tout pour être heureuse malgré sa condition de clone informatisée : marié à un homme aux revenus importants, elle bénéficie d’une vie paisible dans un quartier tranquille et son “propriétaire” la traite comme une vraie femme et peu de personnes connaissent la vérité. Mais lors d’une intervention sur une mission difficile, son mari meurt et la société qui la louait n’aura de cesse de vouloir la récupérer.

Ce roman, qui regroupe deux anciennes publications des éditions Fleuve Noir – Poupée Tueuse (1985) et Poupée Cassée (1986) – nous plonge dans un monde futuriste totalement pollué et violent. Les clones sont courants mais sont “contrôlés” par des puces électroniques qui les rend à la disponibilité de leurs propriétaires.

Le Clone que nous suivons, Face, a la particularité de ne pas être traité comme tel par son propriétaire-mari et lorsque ce dernier décèdera, elle s’émanciper. Au travers de la course poursuite qui sera livrée pour la récupérer, que ce soit la société pour la reconditionner ou les politiques pour s’assurer la réélection, ce roman très “visuel”, se permettra néanmoins d’aborder certains thèmes autour du clonage et de la notion d’être humain.

Une lecture plaisir à ne surtout pas rater.

Black Coat Press (Mars 2014) – Rivière Blanche – 228 pages – 17.00€ – 9781612272696
Couverture :
Mike Hoffman

Elle avait été créée pour donner du plaisir aux hommes, mais tout ne se passa pas comme prévu. Laissant derrière elle une traînée sanglante, elle devint alors une poupée tueuse. Et puis, peu à peu, l’incroyable vérité lui apparut et elle ne fut plus qu’une poupée cassée. Seulement, il faut toujours se méfier des poupées.

1 commentaire sur “Poupées de Jean Mazarin”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *