Dans les oiseaux de Xavier Lapeyroux

Les éditions Anne Carrière nous propose en cette rentrée littéraire un roman de Xavier Lapeyroux qui flirte fortement avec la dimension imaginaire. Dans les oiseaux va nous mener sur les chemins des films du maître du suspens (Alfred Hitchcock pour ceux qui n’auraient pas reconnu).

Une histoire où cinéma et réalité se mêlent

Milan est un professeur de cinéma, spécialiste et fin connaisseur de l’œuvre d’Alfred Hitchcock, qui se pose la question de savoir si quelqu’un ne souhaitait pas lui faire une peur et le céder à la panique.

Car les oiseaux sont un élément d’inquiétude permanent depuis que la ville a été attaquée et que des gens sont morts d’attaques de volatiles en pleine rue. Les habitant·e·s se terrent dans le but d’échapper aux événements et notre professeur a perdu dans cette histoire la femme qu’il aime.

Pourtant, plus le temps passe, plus il se rend compte que le rapprochement entre la réalité et la fiction est de plus en plus étroit. Ce qui va le pousser à réfléchir s’il ne pourrait pas inverser la tendance et donc récupérer sa bien aimée.

Un hommage à Alfred Hitchcock

Vous l’aurez donc compris, ce roman est plus un hommage au maître anglais du suspens plus qu’un roman d’imaginaire. Tout au long des différentes scènes, nous retrouverons un certain nombre des scènes cultes des différents film, dont bien entendu Les Oiseaux mais pas uniquement. Ce rapprochement avec les œuvres cinématographiques concernées, va probablement donner un goût de déjà-vu aux amateurs du réalisateur et, pour les autres, pourra demeurer cette impression d’être invité à une fête où ils ne connaissent personne.

Pourtant, cette lecture rapide apporte sa touche d’évasion, avec une intrigue entre voyage dans le temps et voyage cinématographique qui se révèle agréable à défaut de se révéler novatrice.

Le personnage de Milan semble complètement perdu dans un monde où la réalité commence à fuir et sur laquelle il cherche à reprendre un minimum d’emprise.

Un roman-détente donc qui vous aérera l’esprit et vous permettra de replonger dans les univers hitchcockien et c’est déjà pas si mal.

Anne Carrière (Août 2021) – 222 pages – 19 € – 9782380821345
Couverture : Atelier Mook

Milan doit se rendre à l’évidence : tout converge. Les attaques de corbeaux qui frappent Paris, les cours de cinéma qu’il donne sur Hitchcock, la mort de son épouse, Suzanne, dans les mêmes circonstances que celle de l’institutrice des Oiseaux. Et cette ressemblance frappante entre Suzanne Pleshette, la comédienne du film, et la femme qu’il aime.

C’est comme si la fiction avait ouvert une porte sur le monde réel, par laquelle les oiseaux se seraient engouffrés pour semer la terreur. Milan doit se rendre à l’évidence, une chance s’offre à lui. Une chance inestimable. Son projet est simple, invraisemblable, irrationnel : emprunter ce passage en sens inverse. Entrer dans Les Oiseaux. Puis suivre le scénario pour retrouver Suzanne…

Après De l’autre côté du lac (Anne Carrière, 2019), Xavier Lapeyroux continue à développer un fantastique littéraire dans la lignée de Bioy Casares et Julio Cortázar. Dans les oiseaux est à la fois un roman palpitant et une puissante allégorie de l’homme face au destin.

Laisser un commentaire