Derniers Jours d’Adam Nevill

9782352947387FSKyle Freeman est un réalisateur indépendant sans le sous suite à différents problèmes rencontrés avec certains de ces réalisateurs. Lorsqu’il rencontre Maximilian Solomon, qui lui propose une grosse somme d’argent pour tourner un film sur la secte du Temple des Derniers Jours, il voit l’occasion de pouvoir se refaire une santé. Il a néanmoins quelques doutes quand il voit le délai qui lui est imparti pour réaliser l’ensemble des rushs, par ailleurs déjà planifiés dans le détail par le réalisateur.

Kyle, et son ami Dan, vont devoir parcourir l’Angleterre, où la secte a débuté pour rejoindre ensuite la France et finir aux Etats-Unis où, dans les années 70, la secte a fini par disparaître, dans un carnage digne des plus grands massacres.

Rapidement, les deux hommes vont avoir l’impression d’être espionnés, et des frissons vont rapidement parcourir les deux hommes…

Derniers Jours va plonger le lecteur dans un premier temps dans une histoire qui ressemble aux grandes histoires des sectes telles que le temple solaire ou autre qui ont fini dans un bain de sang et, si nous avons d’abord l’impression que nous allons suivre une histoire policière, les événements étranges vont commencer à ce répandre autour des lieux de tournage. La progression dans le parcours de la secte va nous amener progressivement dans une histoire horrifique comme nous les aimons.

Tout est ici question d’ambiance et l’auteur nous mène avec brio exactement où il veut… La première partie de l’histoire est fortement axé sur le tournage alors que la deuxième partie se passe dirons-nous plutôt hors tournage.

Le travail sur les différents personnages (que ce soit ceux qui vont être interviewés pour le tournage ou même nos deux cameramans) est brillant et cohérent tant dans les sentiments face à ce qu’ils ont vécus (et donc leurs peurs, regrets, …) que dans l’évolution de leur ressenti face aux événements.

Si l’histoire se tient bien et que les enchaînements sont réussis, j’ai été un peu déçue par le final qui fait un peu “trop” pour moi, comme s’il fallait forcément un bouquet final…

Bragelonne (Avril 2014) – L’Ombre – 450 pages – 22.00€ – 9782352947387
Traduction
: Benoît Domis
Titre Original : Last Days (2012)
Couverture : Shutterstock

Quand Kyle Freeman, réalisateur indépendant, est chargé de réaliser un documentaire sur une secte oubliée, il y voit un moyen de rembourser ses dettes. Le Temple des Derniers Jours, basé dans le désert d’Arizona et dirigé par un gourou à la réputation sulfureuse, a connu une fin sanglante. Pourtant, les rumeurs vont encore bon train sur les pratiques déviantes et les expériences paranormales du groupe. 
Bientôt, une série de phénomènes inexpliqués s’abat sur la production. Visites nocturnes troublantes, disparitions soudaines et découvertes d’atroces artefacts, le tournage vire au cauchemar.

1 commentaire sur “Derniers Jours d’Adam Nevill”

Laisser un commentaire