Fantastinet

L'actualité des littératures de l'imaginaire


Retrouvez l’actualité des littératures de l’imaginaire (Science-Fiction, Fantastique, Fantasy, et autre) ainsi que des interviews de celles et ceux qui les construisent.

Simulacres martiens d’Eric Brown

, ,

Je ne me lasse pas des couvertures de la collection Une Heure Lumière du Belial et donc du travail d’Aurélien Police.

Ce nouveau titre de la collection nous permet de découvrir une enquête au croisement de Sir Arthur Conan Doyle et de H.G. Wells.

Les martiens sont sur Terre

Suite à la première visite de la Terre, les humains ont eu à affronter les martiens comme l’avait très bien décrit H.G. Wells. Si vous vous souvenez bien de La Guerre des Mondes et sans vous divulgacher, mais un peu quand même, l’humanité arrivait à résister à l’envahisseur et les martiens sont repartis chez eux…

Mais une deuxième visite a eu lieu qui a permis aux martiens de prétendre à une démarche pacifique avec pour conséquence une présence importante en Grande-Bretagne.

Les tripodes sont devenus monnaie courante dans le paysage, et Sherlock Holmes comme tous les autres habitants, n’y prête qu’une attention modérée, conscient de la puissance de leurs visiteurs et dans une forme de soumission à l’envahisseur qui ne peut que faire penser à des temps un peu moins joyeux.

Une nouvelle enquête pour le détective

Sherlock Holmes, accompagné de son célèbre ami le Docteur Watson, est connu pour ses talents d’enquêteurs : il n’est donc pas tout à fait anormal que le vice-ambassadeur de Mars en Grande Bretagne vienne le solliciter pour résoudre un mystère d’importance et la mort d’un philosophe martien reconnu.

Mais Sherlock Holmes est intrigué par deux sujets… Le premier est qu’il ne trouve strictement aucune trace du philosophe dans aucune publication martienne : la raison de cette absence l’interpelle, du fait du décalage entre l’importance du mort et l’absence d’écho de son travail. Le deuxième est le lieu de l’enquête : pour la résoudre, les deux hommes devront se rendre sur Mars, une planète qu’ils ne connaissent pas.

Le départ est proche et Sherlock Holmes va devoir une nouvelle fois mettre tout son talent à l’œuvre pour permettre de résoudre le mystère – qui n’est pas celui que l’on croit – tout en préservant la paix entre les deux mondes.

Une novella étonnante

Ce que nous propose ici Eric Brown est un récit qui réussit à mêler deux univers que nous n’aurions pas imaginé possible… Et contre toute idée reçue, le mélange prend bien. En une centaine de pages, Eric Brown nous permet de découvrir une Terre qui a cédé à l’oppresseur et vit en cohabitation forcée avec les martiens ; il plante aussi le décor d’une résistance, une résistance d’ailleurs à deux niveaux, tant du côté humain que martien ; il arrive à proposer une intrigue originale ET bien menée sans dénaturer pour autant l’image populaire du détective…

Une novella qui réconciliera deux pendants des mauvais genre : le policier et la SF 🙂

Le Bélial (20 janvier 2022) – 130 pages – 9,90 € – 9782843449932
Traduction : Michel Pagel (Angleterre)
Titre Original : The Martian Simulacra (2018)
Couverture : Aurélien Police

Londres, 1907. Dix ans après la reddition terrienne.
Alors que l’humanité vit sous la férule de ses conquérants, Gruvlax-Xenxa-Schmee, vice-ambassadeur de Mars en Grande-Bretagne, vient frapper à la porte du 221b, Baker Street. Il faut dire que l’affaire est d’importance, et quand les maîtres de la Terre vous réclament, se dérober n’est pas une option. Ainsi le docteur Watson et le plus célèbre des enquêteurs humains, Sherlock Holmes, se trouvent-ils propulsés au sein d’une enquête épineuse, dans les méandres désertiques de la Planète Rouge, avec pour compagnon nul autre que l’impétueux professeur Challenger. Leur mission ? Résoudre une énigme improbable et assurer la paix entre les mondes. À moins qu’un terrifiant secret ne se dissimule derrière les intentions prétendument louables des nouveaux seigneurs de la Terre. Car après tout, sur Mars, les apparences peuvent s’avérer trompeuses…


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.