Le Démon de l’île solitaire d’Edogawa Ranpo

9782919186716FSMinoura  est un employé commun qui mène une vie de célibataire jusqu’à ce qu’il tombe amoureux d’Hatsuyo, une de ses collègue de bureau. Mais, alors que le mariage est prévue, la jeune femme est assassinée chez elle, dans une pièce qui semble fermée.

Minoura voudra comprendre ce qui c’est passé et demandera l’aide d’un de ses amis, détective…

Les oeuvres imaginaires japonaises proposées en France sont suffisamment rares pour être regardées avec attention. Le Démon de l’île solitaire, est une oeuvre de 1930 qui mêle avec beaucoup de talent le thriller et le fantastique, dans une histoire qui pourra rappeler des titres comme l’île du Docteur Moreau.

La façon d’écrire est forcément très différente et nous sentons à chaque page la différence de culture, notamment dans la relation particulière entre les personnages, des sentiments qui devaient paraître d’ailleurs déviants à cette époque.

Nous suivons avec intérêt le parcours de Minoura dans sa volonté de vengeance, aidé par son ami (amoureux) Moroto qui est lié lui aussi à toute cette sombre histoire.

La construction du récit est agréable et va nous emmener par touche subtile jusqu’à un dénouement oh combien surprenant. Un roman donc que je vous recommande chaudement pour

découvrir en plus d’une histoire de grande qualité, une sensibilité culturelle différente.

Wombat (Juin 2015) – Iwazaru – 310 pages – 23,00€ – 9782919186716
Traduction
: Miyako Slocombe
Titre Original : Kotô no Oni (1930)

Célibataire sans histoires, Minoura tombe éperdument amoureux d’une jeune collègue de bureau au passé mystérieux, Hatsuyo, avec qui il se fiance… Peu après, Hatsuyo est brutalement assassinée, dans sa chambre apparemment close. Dévasté, Minoura demande l’aide d’un ami, détective à ses heures, pour l’aider à retrouver la piste du criminel. Avant de disparaître à son tour, ce dernier lui laisse néanmoins une série d’indices dissimulés dans une étrange statuette. C’est alors qu’une autre connaissance vient prêter main-forte à Minoura : Michio Moroto, ancien colocataire et rival, qui nourrit une passion homosexuelle coupable à son égard et a ses propres raisons de s’intéresser à cette affaire. Leur enquête mènera l’étrange duo jusqu’à une île mystérieuse où se déroulent des expériences abominables visant à transformer l’humanité…
Roman fantastico-policier, paru à l’origine en feuilleton en 1929-1930, Le Démon de l’île solitaire est une des œuvres les plus célèbres du maître des « mauvais genres » au Japon. Mêlant énigme en chambre close, suspense et anticipation, chasse au trésor et romantisme échevelé, ce « mystère » baigné de sensualité perverse multiplie allègrement les références à Edgar Poe et Conan Doyle, évoquant aussi parfois L’Île du Dr Moreau ou Le Mystérieux Dr Cornélius. Mais c’est pour mieux aborder d’exotiques contrées où déviances et monstruosités creusent le réel d’une inquiétante étrangeté, brouillant les frontières entre l’humain et le bestial, le masculin et le féminin…
Considéré par de nombreux écrivains japonais comme le chef-d’œuvre de Ranpo, cet étonnant classique de la littérature populaire est traduit en français pour la première fois.

Laisser un commentaire