NOU3 de Grant Morrison et Frank Quitely

La couverture de ce comics de 2012 m’a tapé dans l’œil, et le quatrième de couverture m’a intrigué.

Des animaux mis à disposition

L’histoire ressemble à des histoires que nous avons déjà entendues autour de l’expérimentation animale : des scientifiques se sont appuyés sur un chien, un chat et un lapin, exploitant leurs “talents” naturels, pour en faire des armes qui demain pourront servir à gagner des guerres.

On avait déjà connaissance de moutons qui ont servi au déminage (même si c’était en mode chair à canon), des chauve-souris pour incendier des cibles ennemies ou encore des dauphins pour des buts non moins avouables. Ici, une étape supplémentaire est franchie en les faisant travailler ensemble sur des missions risquées. Mais leur créatrice leur a donné la parole, en tout cas une forme de parole, très peu développée et c’est finalement probablement ce qui m’a gêné le plus… Cette faculté qui leur ai donné, pour faciliter pensons-nous l’interaction avec les hommes, ne leur donne pas plus d’intelligence. De ce fait, les propos tenus restent très peu évolués… Du coup, l’intérêt de cette capacité reste limité.

Des Animaux en révolte ?

Si l’expérience permet aux scientifiques, et aux militaires qui ont commandité l’expérience, de prouver la capacité, il est rapidement constaté aussi que ce n’est qu’une première mouture et que l’étape suivante doit être franchie et le programme Nou3, n’en déplaise à la scientifique en charge, est obsolète. Il est donc décidé que les 3 cyborgs doivent disparaitre…

Relâchés par leur créatrice qui refuse de condamner les trois animaux qui ont permis de tuer des dictateurs, les trois animaux vont être la proie dans la chasse qui sera lancée, menée par leur successeur.

Les caractères des trois animaux étant très proches de ceux de nos animaux de compagnie, à savoir le chien reste le meilleur ami de l’homme, le chat un petit être intéressé par son confort et méfiant vis à vis des hommes et le lapin un suiveur, nous anticipons assez facilement les actions qui vont se produire…

En conclusion

Vous aurez compris que le comics de Grant Morrison et Frank Quitely n’a rien à voir avec du Space-Opera contrairement à ce que laisser la couverture et l’histoire reste finalement peu intéressante. Reste que les dessins sont plutôt réussis.

Urban Comics (08 juin 2012) – Vertigo – 144 pages – 15,50 € – 9782365770385
Scenariste : Grant Morrison
Dessinateur : Frank Quitely

Agiles, furtifs et mortels, 1, 2 et 3 sont les dernières machines de guerre révolutionnaires que la science et l’armée ont conçues. Mais 1, 2 et 3 sont également un chien, un chat et un lapin : autrefois simples animaux domestiques, ils ont été capturés puis transformés en cyborgs futuristes et belliqueux. Mais le jour où une scientifique au cœur trop tendre les relâche, les soldats se lancent à leurs trousses, gardant en dernier recours, le terrible et imposant 4.

Laisser un commentaire