Fantastinet

L'actualité des littératures de l'imaginaire


Retrouvez l’actualité des littératures de l’imaginaire (Science-Fiction, Fantastique, Fantasy, et autre) ainsi que des interviews de celles et ceux qui les construisent.

Récursion de Blake Crouch

, ,

Les éditions J’ai Lu dans la collection Nouveaux Millénaires nous ont proposé à la rentrée dernière un roman intriguant de Blake Crouch autour de la mémoire. Nous avions déjà pu parlé de l’auteur au travers de Dark Matter ou encore des deux premiers volumes de Waynard Pines (Volume 1 et Volume 2). Le récit qu’il nous propose ici est pour le moins étrange et perturbant.

Deux époques et deux personnages

Récursion est donc un roman étrange qui va débuter en 2018 et la rencontre avec Barry Sutton, un flic appelé à la rescousse lorsque Ann Voss Peter souhaite mettre fin à sa vie en sautant du 48ème étage. La raison de cette situation devient malheureusement un peu trop commune : les suicides sont la conséquence d’une vague de souvenirs qui submergent certaines personnes et leur donnes l’impression d’avoir eu une vie bien différente de celle qu’ils ont mais qu’ils n’ont jamais vécu. Ce n’est pas clair pour vous ? Faisons simple : vous vous réveillez un matin à côté de votre conjoint·e et vous ne comprenez pas, car vous vous souvenez vous être marié·e avec votre camarade de fac et d’avoir eu des enfants. Vous vous souvenez dese vacances passées avec eux, de leur parfum, de vos joies et peines… En un mot, vous avez l’impression de vous être fait volé votre vie. Barry Sutton va donc tenter de comprendre d’où vient ce Syndrome des Faux Souvenirs.

Autre temps, Helena Smith, en 2007, mène des recherches autour de la mémoire, avec pour objectif d’aider sa mère, malade Alzheimer. Faute de résultats probants ou exploitables le risque est fort que ses recherches finissent au fond d’un placard. En tout cas, c’est ce qu’elle pense avant que Marcus Slade, un riche homme d’affaire, viennent la recruter pour mettre en place un système qui permet d’enregistrer les souvenirs.

Les deux histoires semblent décorréler mais, comme le divulgâche d’ailleurs le quatrième de couverture, les deux sont liées et nous allons le découvrir rapidement.

Mais qu’est ce que la récursion ?

La récursion en informatique est la capacité d’un programme à pouvoir s’appeler lui-même avec comme conséquence simple de faire une boucle. Difficile de vous le replacer dans le cadre de ce roman sans en dévoiler trop, mais vous aurez déjà compris l’évidence du lien entre la capacité à enregistrer les souvenirs et le fait que des souvenirs non vécus arrivent à surgir dans les esprits de personnes… Ou, si vous ne voyez pas, vous le comprendrez rapidement dans le roman où l’auteur fait preuve d’une très grande maîtrise de son sujet et ne semble pas s’être fait prendre à son propre piège (mais il faudrait probablement une seconde voire une troisième relecture pour s’assurer à 100% qu’une erreur ne s’est pas trouvée embarquée dans la narration.

Donc voilà où nous en sommes : il semble y avoir récursion de souvenirs pour une partie de la population et personne n’est en mesure de l’expliquer. Tout juste arrive-t-on à identifier quelques caractéristiques (comme le saignement de nez) qui sont des précurseurs à la crise. Alors, quand Barry tente d’en savoir plus et de comprendre la raison du suicide d’Ann, rendant visite au mari qui ne l’est pas, il sent anguille sous roche.

Au fur et à mesure, et avec beaucoup de finesse, Blake Crouch nous dévoile une histoire étrange et passionnante, qui restera malgré tout relativement prévisible pour les habitués du genre.

Les chapitres se succèdent, alternativement du point de vue de Barry puis d’Helena pour un roman qui, bien qu’avec des éléments science-fictionnesque, reste plutôt un thriller qu’un roman de SF.

Reste que l’histoire est bien menée, les différentes parties nous rapprochant de plus en plus de la raison de ce syndrome…

Un roman que vous prendrez plaisir à découvrir sans nul doute et qui vous fera chauffer un peu les neurones…

J’ai Lu (Septembre 2021) – Nouveaux Millénaires – 380 pages – 19,90€ – 9782290233153
Traduction : Antoine Monvoisin (Etats-Unis)
Titre Original : Blake Crouch (2019)

La réalité n’est qu’un souvenir.
Barry Sutton, flic désabusé de la police new-yorkaise, enquête sur une vague de suicides engendrée par le Syndrome des Faux Souvenirs, une maladie neurologique inexpliquée dont les victimes se remémorent une vie qu’ils n’ont jamais vécue.
Parallèlement, Helena Smith, une neurologue travaillant sur la mémoire, est recrutée par le richissime Marcus Slade pour développer un dispositif permettant d’enregistrer les souvenirs, officiellement pour lutter contre la maladie d’Alzheimer. Mais Slade comprend bientôt que cette invention peut faire bien plus que cela, et ses ambitions font peser sur la réalité elle-même un danger inouï.
Seuls Helena et Barry, en joignant leurs forces, ont une chance de l’arrêter…


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.