Septembre Rouge et Octobre noir de Duval & Pécau – Calvez

Jour J – Tome 3 et 4

Découverte pour moi depuis peu de temps, je vais commencer à enchaîner les volumes de cette série uchronique en bande dessinée que je trouve de qualité.

Après avoir emmenés les russes sur la Lune et nous avoir fait découvrir un Paris tombé au main des russes, c’est au tour de la première guerre mondiale de se voir affligé d’une déviation historique aux conséquences qui se déclineront dans Septembre rouge et Octobre noir, faisant référence, bien entendu, au rouge communiste et noir anarchiste.

Une défaite pour la France

Tout commence donc par une déviation historique importante puisque la France n’a pas remporté la première guerre mondiale et se trouve donc, au moins partiellement, au main des allemands. Contrairement à notre grande guerre, les allemands ne se sont pas embourbés dans une guerre des tranchées et ont au contraire réussi à faire signer l’armistice dès 1915 grâce à une victoire écrasante dans la Marne.

Georges Clémenceau apprend alors que le Tsar russe s’apprête à signer un accord avec le Kaiser allemand, ce qui signifierait la fin de toute possibilité de résistance. Depuis Alger, le patron des Brigades du Tigre imagine donc un moyen de bloquer cet accord et donc de laisser une chance à la résistance de pouvoir renforcer la tendance.

Pour cela, il devra s’appuyer sur un de ces plus brillant commissaire, à savoir Samuel Blondin, pour accompagner un détenu violent et anarchiste, Bonnot, dans une mission qui ne souhaite rien d’autres que de sauver ce qui peut encore l’être.

Communisme et Anarchie

La résistance dépendra donc dès 1917 d’un côté des communistes puisque l’idée est bien d’aider Lénine, Staline et Trostky à renverser l’empire et les anarchistes au travers d’une course à travers l’Europe dans le premier volume du dyptique et dans l’Empire Russe dans le second.

Le rythme est enlevé et le duo Blondin / Bonnot tellement improbable qu’il en est pertinent.

Cette nouvelle histoire dystopique va nous permettre de mieux comprendre notre histoire puisque chacun des aléas “historiques” contrés sont plutôt bien indiqués, pour ne pas confondre Histoire avec un grand H et l’histoire alternative.

Décidemment, je regrette de ne pas voir découvert cette série plus tôt, cela fait un important retard à rattraper.

Delcourt – Septembre Rouge (2010) – 48 pages – 14,50€ – 9782756018645
Delcourt – Octobre Noir (2010) – 46 pages – 14,50 € – 9782756020112

Scénario : Fred Duval et Jean-Pierre Pécau, assistés de Fred Blanchard
Dessin et Couleur : Florent Calvez
Couverture : Manchu et Fred Blanchard

12 septembre 1914. L’Allemagne remporte la décisive bataille de la Marne en appliquant jusqu’au bout le plan d’invasion Schlieffen. Le 9 janvier 1915, le Président français Poincaré signe l’armistice. Refusant la capitulation, le Tigre Clemenceau, épaulé par ses anciennes brigades mobiles, quitte la France. Avec l’appui de la flotte française, il gagne Alger d’où il organise la résistance.

Laisser un commentaire