Jésus-Christ président de Luke Rhinehart

Quelle bonne idée de la part des éditions Aux forges de Vulcain de nous proposer en ce mois décisif pour les Etats-Unis ce petit bijou venu d’outre atlantique.

Ce n’est pas le premier titre de l’auteur que publie les Forges, et nous avons déjà pu chroniqué Invasion, paru il y a un peu plus de 2 ans).

Revenons à nos moutons : Jésus-Christ est un peu chafouin car le monde part un peu en sucette : la guerre en Irak fait rage et les morts s’accumulent et rien ne semble vouloir freiner la situation. Jésus-Christ, comme on peut s’en douter, ne veut pas laisser la situation en l’état et demande à son père un peu désabusé de pouvoir intervenir et faire pencher la balance du bon côté…

Résultat, le Fils de Dieu se retrouve dans le corps de Georges W. Bush, en fin d’un mandat marqué par du grand n’importe quoi et va pouvoir reprendre la main pour essayer de sauver les meubles. Et si nous découvrons rapidement que Luke Rhinehart juge son (ancien) président aussi futé que ce que le reste du monde imaginait, il est à noter qu’il n’est pas le pire personnage que nous rencontrons.

Alors, il est intellectuellement limité (dans le roman bien sûr 🙂 ) et ses décisions sont souvent prises sur un coup de tête ou avec une vue biaisée de la réalité mais il est surtout sous la coupe de son entourage et de son administration… Tout particulièrement de Dick Cheney (le vice président) et Donald Rumsfeld (secrétaire à la Défense). Ces deux hommes ont la capacité d’encaisser les travers du président tout en arrivant à lui insuffler la politique qu’il souhaite mettre en œuvre.

La naïveté (ou la stupidité, à vous de juger) de Bush junior plonge les Etats-Unis dans un mouvement de guerre perpétuel, les cibles changeant. L’arrivée au commande de Jésus-Christ va déstabiliser la politique américaine et entraîner un combat intérieur dingue pour l’homme au bretzel.

La parution par les Forges de ce titre, alors même que les élections américaines battent leur plein, est du pain béni car il va nous permettre à nous européens, de comprendre un peu mieux aussi le système américain et la gestion outre atlantique. L’humour acerbe et grinçant de Luke Rhinehart n’enlève rien aux propos durs vis-à-vis de la politique américaine à l’étranger, politique qui se retrouve aussi dans la présidence Trump.

Le titre est sorti aux Etats-Unis en 2013, soit après la fin de la présidence Bush (pour ceux qui ne souviendraient pas, en 2013 il s’agissait de Barak Obama), et peut-être pouvons-nous espérer une suite à ce titre une fois le locataire actuel de la maison blanche parti ?

Le texte est drôle et nous replonge dans l’histoire (alternative bien sûr) de la seconde Guerre du Golfe. Un vrai moment de détente dans ce monde devenu fou.

Aux forges de Vulcain (Octobre 2020) – Fiction – pages – 20 € – 9782373050653
Traduction : Francis Guévremont (Etats-Unis)
Titre Original : Jesus Invades George: An Alternative History (2013)

Alors que sa présidence s’achève sans éclat, George W. Bush, un matin, se trouve possédé par… Jésus ! Le Fils de Dieu, irrité que le nom de son Père soit prononcé en vain pour justifier tout et n’importe quoi, a décidé de descendre sur terre. Le président des États-Unis devient ainsi la marionnette du Christ afin d’établir un monde plus juste et équitable. Mais c’était sans compter sur l’administration républicaine qui a porté Bush au pouvoir et voit d’un très mauvais œil ces étranges idées de partage, de générosité, de paix.

Laisser un commentaire