La survie de Molly Southbourne de Tade Thompson

Molly Southbourne – 2

Nous vous avons parlé il y a quelques jours de l’excellent Les Meurtres de Molly Southbourne, une histoire à mi-chemin entre horreur et science-fiction où une jeune femme génère des doubles agressifs simplement en perdant du sang.

La première novella nous laissait sans réponse quant à l’origine de cet étrange mal et nous rejoignons une molly (probablement celle d’ailleurs avec laquelle Molly échangeait dans la première partie), qui se trouve devant une maison en feu dans laquelle semble être coincée la Molly prime.

Bien sûr, ne comptez pas vous lancer dans La survie de Molly Southbourne sans avoir lu la première partie, vous ne comprendriez pas grand chose. Le récit, bien que la suite du premier, est bien moins horrifique même si la violence est toujours omniprésente au fil des pages.

La donne change un peu notamment puisque seule la Molly Prime est en capacité de générer des doubles et nous pourrions penser que la molly (qui je vous le rappelle, hérite aussi du savoir et des connaissances de sa créatrice) serait libérée des inquiétudes et problèmes de sa “mère”. Il n’en est rien et elle reste hantée par des fantômes de ces “sœurs”. Et son état d’esprit ne va pas s’arranger quand elle se rendra compte que d’autres femmes, les Tamaras, ont la même capacité qu’elle mais pas la même approche.

Tade Thompson arrive à maintenir une tension tout au long de ce nouvel opus tout en renouvelant / redirigeant l’histoire en questionnant sur les raisons de cette malédiction, en nous donnant quelques éléments supplémentaires pour comprendre… La différence de gestion entres les Molly / molly et Tamara / tamara est pour moi le cœur de cette novella qui brille encore par une maîtrise de l’intrigue qui fera que ce récit vous tiendra en haleine et donnera toute légitimité à la dénomination Une Heure Lumière.

Un récit qui nous permet donc d’avancer plus avant dans cet étrange univers où la réplication de femmes (parce qu’à date, seules les femmes sont concernées) ne semblent trouver aucune origine bien claire. La possibilité aussi pour l’autrice de nous faire découvrir plus avant dans de prochaines parutions que nous espérons proches.

Le Belial (Mars 2020) – Une Heure Lumière – 110 pages – 9,90€ – 9782843449642
Traduction : Jean-Daniel Brèque (Etats-Unis)
Titre Original : The Survival of Molly Southbourne (2019)
Couverture : Aurélien Police

Qui est Molly ? Une jeune femme frappée de la pire des malédictions, morte dans l’incendie de son domicile… Et pourtant là. Semblable mais différente. Qui est cette Molly ? Certains veulent la voir disparaître. D’autres brûlent de la capturer, de percer à jour les secrets de sa nature étrange.
L’objet d’enjeux qui la dépassent, voilà ce qu’est Molly. Condamnée à fuir, à tenter de survivre. Avant de peut-être, enfin, apprendre à vivre…

Laisser un commentaire